La culture matérielle enfantine entre le cute et le cool

Strenae. 2012;4 DOI 10.4000/strenae.776

 

Journal Homepage

Journal Title: Strenae

ISSN: 2109-9081 (Online)

Publisher: Association Française de Recherche sur les Livres et les Objets Culturels de l’Enfance (AFRELOCE)

LCC Subject Category: Language and Literature: Literature (General) | Social Sciences

Country of publisher: France

Language of fulltext: French

Full-text formats available: PDF, HTML, XML

 

AUTHORS

Gilles Brougère

EDITORIAL INFORMATION

Double blind peer review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 24 weeks

 

Abstract | Full Text

Cet article explore la façon dont on adresse un objet à l’enfant, c’est-à-dire la rhétorique à l’œuvre pour séduire les enfants (et les parents dans certains cas). Si l’éducation peut être présente pour certains produits, domine très largement aujourd’hui une rhétorique du fun, une association de l’objet à l’enfance via le divertissement et l’insertion dans une culture des pairs. Pour partie cet adressage se fait à travers l’utilisation de personnages ou d’univers sous licence qui proposent une rhétorique du fun prête à l’emploi. Mais l’analyse des univers disponibles montre que l’on peut décomposer le fun à travers deux pôles opposés, le cute, dont Hello Kitty constitue un exemple archétypal, et le cool, que Titeuf permet de saisir dans sa logique. A travers la distinction du cute et du cool, il s’agit de contribuer à l’analyse du déploiement contemporain d’une culture du divertissement qui est incorporée aux objets de l’enfance, tout en étant un moyen de capter l’intérêt de ceux-ci.