In Autumn 2020, DOAJ will be relaunching with a new website with updated functionality, improved search, and a simplified application form. More information is available on our blog. Our API is also changing.

Hide this message

Textes privés des XVIIe et XVIIIe siècles : problèmes et chances d'une édition

Linguistica. 2010;50(1) DOI 10.4312/linguistica.50.1.55-68

 

Journal Homepage

Journal Title: Linguistica

ISSN: 0024-3922 (Print); 2350-420X (Online)

Publisher: Znanstvena založba Filozofske fakultete Univerze v Ljubljani (Ljubljana University Press, Faculty of Arts)

Society/Institution: University of Ljubljana, Faculty of Arts

LCC Subject Category: Language and Literature: Philology. Linguistics

Country of publisher: Slovenia

Language of fulltext: Italian, English, French, Slovenian, German

Full-text formats available: PDF

 

AUTHORS


Gerhard Ernst (Université de Regensburg)

EDITORIAL INFORMATION

Double blind peer review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 12 weeks

 

Abstract | Full Text

L’auteur discute d’abord les critères qui l’ont guidé dans le choix des textes pour l’édition sur CD-Rom qu’il a publiée avec Barbara Wolf de « Textes privés des XVIIe et XVIIIe siècles » : origine sociale modeste des auteurs ; faible degré de scolarisation ; caractère privé des textes. Il discute ensuite les éventuelles conséquences linguistiques (intralinguistiques ou univer- selles) de cette ‘privauté’. Parmi les phénomènes s’écartant de la norme linguistique du temps, il essaie de distinguer les traits idiosyncratiques d’un auteur des éventuels traits com- muns aux textes d’auteurs peu lettrés (‘semicolti’) dans le domaine de l’orthographe, de la syntaxe (y compris la cohésion textuelle), et du lexique. Ce recueil de textes devrait donner une base matérielle aux futures recherches sur la diachronie du français non-standard, le français des peu lettrés dans sa variabilité régionale, sociale et situationnelle mais aussi aux discussions sur le caractère universel ou non de certains des phénomènes discutés.