Canada Communicable Disease Report (2020-05-01)

Sommaire de la Déclaration du CCNI sur la vaccination antigrippale pour la saison 2020–2021

  • Kelsey Young,
  • Ian Gemmill,
  • Robyn Harrison,
  • au nom du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI)

DOI
https://doi.org/10.14745/ccdr.v46i05a06f
Journal volume & issue
Vol. 46, no. 5
pp. 148 – 154

Abstract

Read online

Contexte : Les données probantes sur la vaccination antigrippale sont en constante évolution. Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) présente chaque année des recommandations sur l’utilisation des vaccins antigrippaux saisonniers à l’Agence de la santé publique du Canada. Objectifs : Résumer les recommandations du CCNI sur l’utilisation des vaccins antigrippaux pour la saison 2020–2021 et mettre en exergue les recommandations nouvelles et actualisées. Méthodes : 1) Pour mettre à jour la formulation de la recommandation sur la vaccination antigrippale des travailleurs de la santé, le CCNI a réévalué les données probantes du point de vue de l’éthique et de l’acceptabilité, en accord avec son mandat récemment élargi. 2) Pour établir des recommandations sur le recours au vaccin vivant atténué contre l’influenza (VVAI) chez les personnes infectées par le VIH, le Groupe de travail sur l’influenza a élaboré une stratégie de recherche prédéfinie pour répertorier toutes les études admissibles, évaluer leur qualité, et résumer et analyser les résultats selon le processus fondé sur les données probantes du CCNI. Le CCNI a formulé de nouvelles recommandations fondées sur l’évaluation des données probantes. Résultats : 1) Le CCNI continue de recommander que les travailleurs de la santé et les autres fournisseurs de soins qui interviennent en établissements et en milieux communautaires se fassent vacciner chaque année contre la grippe, et que ce groupe soit inclus parmi ceux pour lesquels le vaccin antigrippal est particulièrement recommandé. 2) Le CCNI a conclu que le VVAI était immunogène chez les enfants ayant une infection stable au VIH. De ce fait, il recommande que le VVAI peut être une option chez les enfants de 2 à 17 ans ayant une infection stable au VIH, recevant un traitement antirétroviral hautement actif et dont le système immunitaire fonctionne relativement bien. Conclusion : Le CCNI continue de recommander qu’un vaccin antigrippal adapté à l’âge soit proposé chaque année à toute personne de six mois et plus qui ne présente aucune contre-indication à l’administration du vaccin, en accordant une importance particulière aux groupes pour lesquels la vaccination antigrippale est particulièrement recommandée.

Keywords