Tyragetia (2019-02-01)

Courses de chevaux et courses d’automobiles: les clubs exclusivistes roumains entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle

  • Cosmin-Ştefan Dogaru

Journal volume & issue
Vol. XII, no. 2
pp. 149 – 158

Abstract

Read online

La deuxième moitié du XIXe siècle et le début du XXe siècle voient apparaître en Roumanie des associations sociales, culturels, sportives modernes comme le Jockey Club Roumain [Jockey Club Român] (1875), le Club Royal [Clubul Regal] (1881), l’Automobile Club Roumain [Automobil Club Român] (1904) etc., ainsi que des clubs politiques: Le Club National-Libéral [Clubul Național-Liberal] (1875), Le Club Conservateur [Clubul Conservator] (1880) etc.; ils se font remarquer comme des espaces de loisir et sociabilité dans un pays en train de se moderniser, menant dans le même temps à la cohésion des élites locales. Les élites roumaines suivent à ce propos le modèle des élites européennes qui ont une longue tradition concernant la vie de club. Néanmoins, les clubs roumains sont adaptés à l’espace local, ayant une identité bien définie. Cette étude se propose essentiellement d’analyser la manière dont le Jockey Club Roumain et l’Automobile Club Roumain sont devenus des instruments de modernisation, étant à la fois deux lieux élitistes ayant assuré la cohésion des élites roumaines à l’époque.

Keywords