In Autumn 2020, DOAJ will be relaunching with a new website with updated functionality, improved search, and a simplified application form. More information is available on our blog. Our API is also changing.

Hide this message

L’Amérique rencontre les immigrants : passé, présent, futur

Cahiers d’histoire.. 2009;108:95-110

 

Journal Homepage

Journal Title: Cahiers d’histoire.

ISSN: 1271-6669 (Print); 2102-5916 (Online)

Publisher: Association Paul Langevin

LCC Subject Category: History (General) and history of Europe

Country of publisher: France

Language of fulltext: French

Full-text formats available: HTML, XML

 

AUTHORS


Gary Gerstle

EDITORIAL INFORMATION

Editorial review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 12 weeks

 

Abstract | Full Text

Afin d’éclairer les récents débats autour de la gestion des flux migratoires vers les États-Unis, Gary Gerstle propose une interprétation de l’histoire des politiques de l’immigration américaine sur la longue durée. Le « pacte » révolutionnaire à l’origine de la nation a fait des États-Unis une terre d’immigration ouverte aux peuples du monde – bien qu’excluant d’emblée une partie de sa propre population selon des critères raciaux. Les Américains, par principe autant qu’en raison de considérations pratiques, lui sont restés fidèles durant le premier siècle de leur histoire (1776-1882), avant d’adopter le comportement des nations comparables et de céder à une logique restrictionniste (1882 à nos jours). Cette remarquable stabilité des politiques de l’immigration s’explique par la grande difficulté à mener toute réforme à son terme, qu’elle prône la limitation ou l’ouverture : tout changement d’envergure nécessite la formation de coalitions politiques entre des groupes habituellement en désaccord. C’est à l’aulne de cette configuration structurellement défavorable qu’il faut comprendre les blocages de la période récente. L’auteur achève sa réflexion en esquissant ce que devrait être, s’il se révélait possible pour l’administration Obama de s’engager sur ce terrain, une approche progressiste de la réforme en la matière.