In Autumn 2020, DOAJ will be relaunching with a new website with updated functionality, improved search, and a simplified application form. More information is available on our blog. Our API is also changing.

Hide this message

LES FRANCISMES DANS LES DICTIONNAIRES QUÉBÉCOIS

Verbum. 2018;8 DOI 10.15388/Verb.2017.8.11320

 

Journal Homepage

Journal Title: Verbum

ISSN: 2029-6223 (Print); 2538-8746 (Online)

Publisher: Vilnius University Press

LCC Subject Category: Language and Literature: Philology. Linguistics: Language. Linguistic theory. Comparative grammar

Country of publisher: Lithuania

Language of fulltext: French, German, English

Full-text formats available: PDF, HTML

 

AUTHORS


Julija Kalvelytė

Danguolė Melnikienė

EDITORIAL INFORMATION

Double blind peer review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 30 weeks

 

Abstract | Full Text

Le but de cet article était d’analyser les francismes, relevés dans cinq dictionnaires du français québécois et d’évaluer leur rôle informatif pour les locuteurs du français standard et ceux du français québécois. Le québécisme est un fait de la langue française, propre à sa variété régionale, parlée par les communautés francophones canadiennes au Québec. Elle se distingue du français standard par ses caractéristiques particulières au niveau phonétique, lexical et syntaxique. Le québécisme existe en opposition avec le francisme et le français de France en général. Le francisme (aussi appelé l’hexagonisme) est un fait de la langue française qui comporte les mots d’usage typique du français standard ou autrement, utilisé sur le territoire du Canada. La recherche effectuée nous a permis de constater que le rôle de francisme dans les dictionnaires québécois est celui d’un connecteur ou d’une clé particuliers. En tant qu’un élément du dictionnaire, il peut fournir l’information sur le dictionnaire lui-même, sur son auteur, mais aussi sur les ressources linguistiques utilisées, reflétant l’état de la langue et de ses variantes régionales. Malheureusement, il n’est pas encore défini d’une manière complètement claire et utilisé à son plein potentiel.