Admiración, extrañeza y construcción del discurso narrativo de la crónica real. Emoción de la maravilla y representación política en la Castilla bajomedieval

E-Spania. 2017;27 DOI 10.4000/e-spania.26616

 

Journal Homepage

Journal Title: E-Spania

ISSN: 1951-6169 (Online)

Publisher: Civilisations et Littératures d’Espagne et d’Amérique du Moyen Âge aux Lumières (CLEA) - Paris Sorbonne

LCC Subject Category: History (General) and history of Europe: History of Spain

Country of publisher: France

Language of fulltext: Portuguese, Latin, French, Spanish; Castilian

Full-text formats available: HTML, XML

 

AUTHORS

David Nogales Rincón

EDITORIAL INFORMATION

Double blind peer review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 4 weeks

 

Abstract | Full Text

Le sentiment d’admiration et d’étonnement, exprimé en castillan principalement par le verbe maravillar, est présent dans la chronique royale comme un motif rhétorique ; incorporé au récit, il peut mettre en évidence, dans la logique interne de la chronique, quels sont les faits considérés comme extraordinaires, et, par opposition, ceux qui sont considérés comme ordinaires dans l’ordre naturel, social ou politique. Cet article cherche à analyser cette émotion dans le cadre de la construction du récit de la chronique royale dans la Castille du bas Moyen Âge, en accordant une attention particulière à son champ sémantique, à sa relation avec les stratégies de représentation du pouvoir et aux contextes discursifs dans lesquels cet affect apparaît et est mis en scène.