Mundo Agrario (Apr 2021)

La dimension européenne de la libéralisation des terres et les réformes agraires du milieu du 18e siècle au début du 19e

  • Jean Pierre Jessenne,
  • Nadine Vivier

DOI
https://doi.org/10.24215/15155994e165
Journal volume & issue
Vol. 22, no. 49
pp. e165 – e165

Abstract

Read online

Cet article de synthèse veut dépasser le cloisonnement des historiographies nationales pour montrer l’importance des aspirations aux réformes agraires, celles des modes de propriété et d’exploitation de la terre. Dans l’Europe des Lumières, les échanges d’idées et d’expériences agronomiques sont intenses, ils sont indissociables des réflexions sur l’économie politique et l’organisation sociale. Les premières tentatives de réformes, dans les années 1760-1780 suscitent de fortes tensions sociales et des réactions divergentes des Etats européens. La Révolution française agitée par de fortes contradictions, imprime sa marque : elle aboutit à une forme de libéralisme agraire mitigé. Sans imposer un modèle à l’Europe, elle contribue plutôt à accentuer les différenciations nationales : alors que certains pays continuent leurs réformes, d’autres ont une réaction conservatrice.

Keywords