In Autumn 2020, DOAJ will be relaunching with a new website with updated functionality, improved search, and a simplified application form. More information is available on our blog. Our API is also changing.

Hide this message

Le tremblement de la figure analogique chez Rabelais. Entre la bête et l’homme

Images Re-Vues. 2009;6

 

Journal Homepage

Journal Title: Images Re-Vues

ISSN: 1778-3801 (Online)

Publisher: Centre d´Histoire et Théorie des Arts

LCC Subject Category: Fine Arts

Country of publisher: France

Language of fulltext: French

Full-text formats available: PDF, HTML, XML

 

AUTHORS


Louise Million

EDITORIAL INFORMATION

Editorial review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 10 weeks

 

Abstract | Full Text

Cet article offre un travail analytique sur l’une des figures structurantes de la poétique rabelaisienne : l’analogie. Il s’agit de mettre en évidence les particularités de cette figure dans l’économie narrative et descriptive du poète renaissant. Afin d’offrir une vision appréciable de ce procédé poétique, cette étude ce concentre sur un champ restreint de l’imaginaire : l’animalité. L’analogie entre la bête et l’homme pose des problèmes spécifiques et fondamentaux qui interrogent le concept antique d’humanitas. Il s’agit de comparer l’esthétique de Rabelais avec celle à l’oeuvre dans l’art médiéval, et de comprendre le jeu de l’auteur avec la tradition symboliste et analogiste. Cette dynamique comparatiste confrontant les problématiques de l’image textuelle à celles de l’image matérielle débouche sur une réflexion anthropologique et philosophique : comment Rabelais « champion de l’humanisme » conçoit-il l’homme, comment appréhende-t-il ses pouvoirs ? L’incertitude, la fragilité, le mouvement, le devenir apparaissent, en dernière instance, comme les garanties d’une conception vraie de l’homme – toujours inquiétée, toujours refondée.