QU’EST-CE QU’UN SAVOIR POPULAIRE ? TRANSMISSION POPULAIRE SAVANTE DES SAVOIRS NON ECRITS

Dialektiké. 2014;1:97-108 DOI 10.15628/dialektike.2014.2572

 

Journal Homepage

Journal Title: Dialektiké

ISSN: 2359-1323 (Online)

Publisher: Instituto Federal de Educação, Ciência e Tecnologia do Rio Grande do Norte

Society/Institution: Instituto Federal de Educação, Ciência e Tecnologia do Rio Grande do Norte

LCC Subject Category: Philosophy. Psychology. Religion: Philosophy (General)

Country of publisher: Brazil

Language of fulltext: French, Portuguese

Full-text formats available: PDF

 

AUTHORS

Salim Mokaddem (Université de Montpellier)

EDITORIAL INFORMATION

Double blind peer review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 15 weeks

 

Abstract | Full Text

Les problèmes afférents à l’éducation et à la transmission sont très souvent confrontés à ceux de la trace et de la mémoire écrite ; la patrimonialisation des savoirs passe encore majoritairement par les voies classiques de la littéracie, du discours écrit et des systèmes académiques (curricula, diplômatures, concours, lettres de motivations, évaluations, etc.). Pourtant les savoirs oraux et les pratiques non discursives – au sens de l’oralité de transmission – sont autant formatrices et transmissives que les savoirs et les vérités formelles normées par des processus dont Foucault a analysé les ordres et les logiques spécifiques d’inclusion, d’exclusion, d’ordre, de normalisation et de production. Nous voudrions introduire un corps de réflexion à partir d'une histoire hétéromorphe à celle que l’Université prolonge et sanctifie par la consécration des savoirs écrits, homologués et reconnus dans les validations, le corpus qu'elle ritualise, la forme institutionnelle qu'elle impose, les textes qu’elle produit, autorise, interdit ou canonise, souvent en recourant à des types de souverainetés ou de reconnaissances légitimes récusant justement ce qui ne relève pas de son pouvoir propre.