Revue d’Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux (2021-03-01)

Typologie des élevages de dindons au sud du Bénin

  • Ignace Ogoudanan Dotché,
  • Loukyatou Issimouha Baba,
  • Lionel Florent Okambawa,
  • Monique Koffi,
  • Nasser Adebo,
  • Issaka Youssao Abdou karim

DOI
https://doi.org/10.19182/remvt.36325
Journal volume & issue
Vol. 74, no. 1
pp. 13 – 26

Abstract

Read online

L’élevage de dindons est pratiqué dans tout le pays mais il est moins développé que celui d’autres volailles. Le but de l’étude était de caractériser cet élevage. Les données ont été collectées lors d’une enquête rétrospective dans 83 élevages au Sud Bénin. La procédure Proc corresp du logiciel SAS a permis d’identifier trois groupes d’éleveurs : le groupe 1 composé de personnes de niveau du secondaire ayant pour activités l’élevage et l’artisanat ; le groupe 2 comprenant des personnes non scolarisées ou de niveau du primaire ayant pour activités le commerce et l’agroélevage ; et le groupe 3 incluant des fonctionnaires ou des salariés ayant un niveau universitaire. La majorité des enquêtés disposait de logements de type amélioré ou traditionnel pour les volailles. L’alimentation des dindons était davantage basée sur les provendes dans les groupes 1 et 3 que dans le groupe 2. Les céréales, les sous-produits agricoles et les résidus de cuisine étaient utilisés par la majorité des éleveurs du groupe 2. L’incubation naturelle sous la dinde ou la poule était pratiquée par tous les éleveurs. Les difficultés auxquelles étaient confrontés les éleveurs étaient les maladies, les mortalités, les accidents, les prédateurs et le manque de marché. Les prédateurs et les accidents ont été plus souvent rapportés dans les groupes 1 et 2 que dans le groupe 3. Les dindons étaient surtout vendus pendant les fêtes de fin d’année dans tous les groupes. Le prix de vente des dindons était plus élevé dans le groupe 3 que dans le groupe 2 où les produits coûtaient plus cher que dans le groupe 1. Dans l’ensemble, l’élevage de dindons était de type semi-amélioré dans le groupe 1 et 3, et traditionnel dans le groupe 2. Il doit être amélioré pour le rendre plus compétitif.

Keywords