Les enjeux d’une meilleure articulation entre immigration, travail, histoire et mémoire

Cahiers d’histoire.. 2016;132:123-136

 

Journal Homepage

Journal Title: Cahiers d’histoire.

ISSN: 1271-6669 (Print); 2102-5916 (Online)

Publisher: Association Paul Langevin

LCC Subject Category: History (General) and history of Europe

Country of publisher: France

Language of fulltext: French

Full-text formats available: HTML, XML

 

AUTHORS

Mohammed Ouaddane
David Hamelin

EDITORIAL INFORMATION

Editorial review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 12 weeks

 

Abstract | Full Text

Depuis une trentaine d’années, une foule d’initiatives et de mobilisations participent à l’émergence d’une mémoire de l’immigration. La question du travail, essentielle pour comprendre les phénomènes migratoires, autrefois oubliée, est progressivement saisie par un nombre toujours plus grand d’acteurs du monde associatif, militant et universitaire. Mohammed Ouaddane, délégué général du Réseau Mémoires-Histoires en Île-de-France, a contribué à la visibilité des questions de mémoire de l’immigration depuis le début des années 1990. Il revient pour nous sur les conditions favorisant l’appropriation par les immigrés ou descendants d’immigrés de leur propre histoire, ainsi que sur les enjeux actuels pour ces acteurs. Mohammed Ouaddane nous éclaire également sur certains conflits et impasses actuels, avec les institutions notamment, qui sont autant de révélateurs de représentations différentes de la place de l’immigration dans la société, et plus globalement de la place des acteurs dans l’élaboration de l’histoire et dans les réflexions sur la mémoire.