Andrés Holguín et la poésie française: une brève lecture de Mallarmé en traduction

Co-herencia: Revista de Humanidades. 2015;12(22):59-95 DOI 10.17230/co-herencia.12.22.4

 

Journal Homepage

Journal Title: Co-herencia: Revista de Humanidades

ISSN: 1794-5887 (Print)

Publisher: Universidad EAFIT

LCC Subject Category: History America | Language and Literature | Philosophy. Psychology. Religion

Country of publisher: Colombia

Language of fulltext: Spanish; Castilian

Full-text formats available: PDF

 

AUTHORS

Claudine Lécrivain (Universidad de Cádiz)

EDITORIAL INFORMATION

Blind peer review

Editorial Board

Instructions for authors

Time From Submission to Publication: 12 weeks

 

Abstract | Full Text

La réception en Espagne de l’œuvre de Stéphane Mallarmé s’organise en quatre moments centraux, marqués par un certain succès critique et par la circulation de traductions en espagnol. Entre 1940 et 1960, Mallarmé figure dans l’anthologie Poesía Francesa du poète colombien Andrés Holguín (1954), anthologie qui présente l’intérêt d’une articulation permanente entre les poèmes traduits et les notices introductrices sur chaque poète retenu, qui développe ainsi deux niveaux de réception critique et de (re)présentation de la poésie française. L’article analyse dans un premier temps l’environnement socioculturel lors de la parution du recueil : climat culturel de l’époque, situation de l’édition, certaines circonstances de l’élaboration de cette anthologie, réflexions sur la traduction en vigueur à l’époque, etc. La deuxième partie cerne l’identité d’Andrés Holguín et ses objectifs, ainsi que les caractéristiques de l’anthologie. Et pour finir, dans un troisième temps, l’article aborde la présence fondue de Mallarmé à l’intérieur du recueil, les commentaires critiques d’Holguín ainsi que les grands traits du transfert textuel des trois poèmes retenus et traduits.